Quartier Meunier,

Notre histoire

 Ensemble, protégeons le patrimoine

           ------------------------------------------------------------------------------------- 

           Villa Dewin et son jardin        

L'intérieur de la Villa Dewin


La Villa Danckaert fut construite en 1922 par l'architecte Jean-Baptiste Dewin (1899-1945). Dewin est un architecte connu à Bruxelles et particulièrement à Forest non seulement parce qu'il est l'auteur de Maison Communale mais aussi parce qu'il y demeure. Sa maison personnelle était située Avenue Molière, 151 et a fait l'objet d'une restauration complète par le bureau Ma2 en 2013. L'Avenue Molière compte plusieurs autres maisons conçues par Dewin, d'autres ont malheureusement été détruites, comme c'est la cas du 113-115 avenue Molière, dont on ne conserve que les plans!


On lui doit également de nombreux hôpitaux (Nouvel Hôpital Saint Pierre, l'Institut chirurgical du Docteur Depage (Place Brugmann), l'Hôpital ophtalmologique du Dc Coppée, l'ancienne clinique du docteur Verhoogen à Saint Josse.


L'Hôtel Danckaert est actuellement en vente.

C'est un témoin remarquablement préservé de la manière dont la bourgeoisie industrielle vivait. De par ses plans et sa disposition particulière à front de rue (offrant au passant une vue sur le jardin et les arbres), la villa est un des plus importants hôtels de maître que Dewin ait construitdans les années 20.


La Villa s'ouvre sur un petit hall d'entrée en marbre débouchant sur un grand hall principal (lanterneau) entouré par une cage d'escalier imposante en chêne, se terminant par une galerie haute suspendue formant le palier de l’étage. A droite du hall, se trouve un somptueux salon, en enfilade avec une salle à manger (côté rue) et une cuisine s'ouvrant sur le jardin). 


À l’étage, une chambre côté rue et trois pièces en enfilade côté jardin (chambre, boudoir et salle de billard). Escalier de service menant aux combles s’ouvrant aussi sur le palier. 


Les pièces ont conservé leur décor intérieur d'origine, formé de boiseries, lambris, quincailleries, serrurerie, cheminées, vitraux, revêtements de sols, cache-radiateurs, interrupteurs, portes panneautées et vitraux, issus des ateliers De Coene de Courtrai qui sont étonnement bien conservés! Certains éléments du décor intérieur trouvent écho dans le jardin, comme par exemple, les frises de roses de la cheminée rappellent la roseraie et les vitraux ornés de cerises et d'oiseaux le cerisier en fond de jardin!


La simplicité et l’élégance des décors, la mise en valeur du bois et du marbre travaillé en grandes surfaces selon des lignes épurées, rappellent fortement le revival du style Biedermeier que J.-B. Dewin a découvert en 1921 à New York, où il est alors en vogue.


Dewin et De Coene ont un objectif commun : allier intimement l'architecture et la décoration intérieure pour faire une oeuvre totale, confortable et fonctionnelle.

0